Le projet Charenton Bercy, porté par la ville de Charenton-le-Pont, Grand Paris Aménagement et Bouygues Immobilier, vise à créer un nouveau quartier mixte et plus durable entre les bords de Seine et le bois de Vincennes, à proximité de la gare de Lyon et du parc de Bercy. Depuis juin 2022, le projet a franchi plusieurs étapes majeures, que nous vous résumons ici :

1 | La création de la ZAC Charenton Bercy

Suite à la concertation et à la procédure d’évaluation environnementale menées respectivement en 2019 et 2021, la ZAC Charenton Bercy a été officiellement créée par l’arrêté préfectoral n°2022/3457 du 23 septembre 2022.
Cette Zone d’Aménagement Concerté (ZAC) s’étend sur près de 400 000 m² et propose une programmation urbaine variée et équilibrée, composée de :

  • 60% d’activité économique avec plus de 180 000 m² de bureaux et d’activités diverses, et 75 000 m² de commerces et d’hôtellerie ;
  • 40% dédiés aux espaces de vie avec 1 500 logements et de nouveaux équipements (crèche, école, etc.)
  • Une part de 30 % de logement social dont des résidences spécialisées (étudiants, seniors, jeunes travailleurs, etc.),
  • Des espaces publics et espaces verts qualitatifs, pour offrir un cadre de vie agréable aux habitants et usagers (3,6 hectares d’espaces verts plantés sur la ZAC dont 20% d’espaces publics plantés et 50% d’emprises privées végétalisées sur la phase 1).

2 | Les procédures administratives en cours

La Procédure Intégrée pour les Grandes Opérations d’Urbanisme (PIGOU), dont l’enquête publique a eu lieu à l’été 2023, a été adoptée par la Préfecture du Val-de-Marne dans la foulée. Cette démarche inédite a entraîné la modification du Plan de Prévention du Risque Inondation (PPRI) et du Plan Local d’Urbanisme (PLU) de Charenton-le-Pont, permettant ainsi la réalisation du projet dans le respect des règles d’urbanisme et de l’environnement.

3 | Une démarche exploratoire pensée avec et pour les habitants

Les acteurs du projet ont été à la rencontre de 45 riverains du quartier de Bercy en 2022 et début 2023 afin de créer de l’engagement et de l’appropriation autour du futur projet urbain. Des entretiens individuels et des ateliers de co-conception ont été tenu afin de penser à de futurs « communs » au sein du quartier autour de trois axes : une maison de quartier, la passerelle Valmy et l’art urbain.

4 | Le dépôt du permis de construire de la première phase

Après avoir travaillé sur les projets architecturaux, paysagers et techniques avec les équipes de conception, le permis de construire de la première phase du projet a été déposé en juin 2023 par la SAS Charenton-Bercy représentée par Bouygues Immobilier et est actuellement en cours d’instruction par l’EPT Paris Est Marne et Bois pour une délivrance prévisionnelle en 2024. Cette première phase est composée de 1 300 logements familiaux, d’une résidence, de deux hôtels, d’un campus tertiaire, d’une offre commerciale et de loisirs extensive ainsi que d’un groupe scolaire. De fortes ambitions environnementales sont présentées sur la première phase grâce à un approvisionnement des bâtiments par un système énergétique avec champ de sondes géothermiques ainsi que la conception de 30% des bâtiments en ossature bois.

Enfin, le projet a vu récemment la désignation de la nouvelle maîtrise d’œuvre urbaine par Grand Paris Aménagement, dont le mandataire est l’atelier 234, OTCI, Urban water et EODD.

5 | Quelles perspectives pour 2024

En 2024, l’aménageur poursuivra l’instruction des autres procédures nécessaires à la mise en œuvre du projet :

  • le dossier de réalisation de la ZAC, pour définir le programme des équipements publics ;
  • la déclaration d’utilité publique, pour permettre les éventuelles acquisitions foncières ;
  • le dossier d’autorisation environnementale unique, pour permettre la réalisation des travaux du projet
  • La participation réglementaire du public par voie électronique sur le permis de construire de la première phase du projet

Les partenaires de l’opération Charenton Bercy s’engagent à mettre à jour les informations relatives à l’avancement du projet tous les 6 mois. L’année 2024 permettra aussi d’aller au contact des Charentonnais pour échanger sur l’avancement de ce projet.